Art Studio Théâtre

Art Studio Théâtre

On parle de nous...

presse

Quelques critiques de nos pièces de théâtre (triées au hasard...)

    • Point de vue (Le Tableau)

      « Une chambre d’hôtel, un tableau et deux hommes. Le premier est locataire, le deuxième est un étrange visiteur qui se révèle être le peintre du tableau. Une rencontre insolite sur la place de l’art dans la société. » Le peintre a fait pour son amour ce tableau, un souvenir vivant, une...

    • Le Tableau au Journal de 13h (Le Tableau)

      « Deux hommes, une chambre d’hôtel et un tableau, voilà les trois ingrédients du Tableau de Victor Slavkine. L’histoire raconte une rencontre impromptue entre un représentant de commerce, en escale dans une chambre d’hôtel, et un peintre qui fait irruption dans cette chambre. Le...

    • Le Tableau de Viktor Slavkine (Le Tableau)

      Mettre toute son âme dans un tableau, ses espoirs et sa désespérance, c’est le lot de tout artiste. A la limite, cela ne peut être raconté et l’art abstrait fait cela très bien. Ensuite, celui qui regarde aime on pas, s’y retrouve ou non. Pour évoquer agréablement un tel sujet, le...

    • Vendredi soir... (Le Tableau)

      Vendredi soir, vous êtes épuisés, vous avez envie de partir en vacances, L’ Art Studio Théâtre et son équipe vous proposent une escapade théâtrale, Le Tableau, une pièce de Viktor Slavkine né à Moscou en 1935, ingénieur et journaliste, son œuvre est traduite dans de nombreuses...

    • Le Collectif d’Acteurs (Chantier inédit d’Anton Tchekhov)

      L’Art Studio Théâtre a 13 ans. Depuis 1993, nous louons à l’OPAC (avec un bail commercial !) cette salle qui nous a été livrée brut de béton. Tous les aménagements extérieurs et intérieurs ont été effectués à nos frais. Depuis 6 ans, chaque année, nous réussissons bon gré, mal gré, à...

    • Isabelle Renson (Chantier inédit d’Anton Tchekhov)

      Théâtre, liberté et exil Le théâtre est sa patrie. Dramaturge, metteur en scène et directeur d’acteurs, Kazem SHAHRYARI a choisi l’art le plus cruel pour explorer les coulisses de l’âme humaine. Sa clairvoyance est touchante, bouleversante et tellement déconcertante. Il est passé...

    • A l’Art Studio Théâtre (Chantier inédit d’Anton Tchekhov)

      Kazem SHAHRYARI a écrit plusieurs recueils de poésie et pièces de théâtre et monté de nombreuses pièces avec une prédilection pour le théâtre épique (Sophocle, Shakespeare, Brecht, Shaw, Ziger, Anouilh...) en Iran, son pays d’origine. Son engagement politique l’a contraint à l’exil....

    • Extraits de presse - 1999 (Chantier inédit d’Anton Tchekhov)

      « L’homme est courageux, curieux, et il a visiblement un goût sûr. …il a très bien dirigé ses acteurs dans la cohérence et la vérité. » Jean-Luc JEENER (Figaroscope) « …citoyen du monde, … porteur du poids des mots sur la scène » Jocelyne SAUVARD (Le Journal du théâtre) « Kazem...

    • Kazem Shahryari (Chantier inédit d’Anton Tchekhov)

      L’homme qui savait voir le fantastique dans tout ce qui fait la vie Le souffle de la steppe court dans le champ de vision d’Anton TCHEKHOV et l’angoisse de l’homme s’y mesure à la grandeur des cieux. Pourtant, un désir traverse tous ses écrits, un désir de rire, une envie de...

    • A passion for the political power of art (Prodige)

      04/06/2002 Theatre director, poet and playwright Kazem Shahryari may have adopted Paris as his home, but he draws on his native Iran - and Dermot Bolger’s Ireland - in his work, he tells Lara Marlowe. It is the last day of Kazem Shahryari’s triumphant Paris production of...

    • L’Humanité - 2007 (Couleurs de Femmes l’été)

      La mémoire des femmes ou l’avenir Théâtre. Avec Couleurs de femmes, l’été, Kazem Shahryari évoque la nécessaire transmission des histoires familiales pour naître à la vie. Avant d’être pièce, Couleur de femmes, l’été, de Kazem Shahryari, fut rencontres avec des femmes de Vitry-sur-Seine,...

    • Cassandre - 2007 (Couleurs de Femmes l’été)

      « Couleurs de femmes l’été », c’est le titre du dernier spectacle de Kazem Shahryari. « Couleurs de femmes l’été » c’est du théâtre comme nous n’avons pas l’habitude d’en côtoyer, du théâtre qui bouscule ; ce théâtre-là peut peut-être au prime abord surprendre et laisser notre intellect...

    • TheatrAuteurs.Hautetfort - 2007 (Couleurs de Femmes l’été)

      Un incendie de forêt, l’été - quelque part, dans le sud de la France. Des êtres vont se croiser en un point donné, épargné par les flammes. Pour écrire cette pièce, Kazem Shahryari a recueilli le témoignage de femmes venues des quatre coins de l’Europe, qui se sont racontées. Par le...

    • Cosmopolitaine, France Inter - 2007 (Couleurs de Femmes l’été)

      Des aventures héroïques du théâtre Je suis allée à l’Art Studio Théâtre qui est un endroit absolument insensé. C’est dans une petite rue du 19e arrondissement (120bis rue HAXO - m°Porte des Lilas) dans une espèce de résidence tout ce qu’il y a de plus peinard. Vous entrez et il y a tout...

    • Les Trois Coups - 2007 (Couleurs de Femmes l’été)

      Sacrés liens et liens sacrés Kazem Shahryari, auteur, metteur en scène et poète d’origine iranienne, propose dans son nouveau spectacle « Couleurs de femmes l’été », un kaléidoscope de personnages, où la temporalité se dissout dans la force du lien. C’est joliment écrit, mis en scène...

    • Figaro Magazine - 2007 (Couleurs de Femmes l’été)

      « Couleurs de femmes l’été » Une leçon d’exigence C’est l’été, la saison chaude, la saison des incendies. Deux jeunes filles se retrouvent dans une forêt, égarées, à la recherche d’un téléphone pour se rassurer et rassurer leur famille. L’incendie n’est pas si loin, même s’il a peu de...

    • C’est la vie (Le Secret Espoir de Tchoul)

      Les mésaventures d’un jeune garçon qui a eu le malheur de naître chauve... Pour obtenir le Saz (instrument à cordes kurde) de son père et accepter sa différence, Tchoul, va devoir trouver un travail. Au cours de diverses péripéties, il rencontrera le potier, le tisserand, l’épicier,...

    • Après Le Secret Espoir de Tchoul… (Le Secret Espoir de Tchoul)

      Classe de 2nde A J’ai bien aimé : l’histoire, les décors, les chants mais aussi le thé et les cacahouètes dans le salon avant d’entrer dans le théâtre. Je n’ai pas aimé : le fait que c’était le soir. Cathia J’ai bien aimé le théâtre parce que d’abord c’était très intéressant...

    • Avis des spectateurs (Le Secret Espoir de Tchoul)

      Vous pouvez laisser votre avis sur le spectacle « Le Secret Espoir de Tchoul » Voici déjà, une sélection des messages du livre d’or... Note : Les messages postés ici passent par un modérateur avant d’apparaître sur le site, patientez quelques temps... Les messages publicitaires...

    • Tchoul cherche son Saz (Le Secret Espoir de Tchoul)

      Le secret espoir de Tchoul, conte musical écrit et mis en scène par l’Iranien Kazem Shahryari, revisite avec humour un conte traditionnel iranien. Dans un joli décor des Mille et une nuits - ambiance feutrée, drapés multicolore, tapis d’orient -, Kazem Shahryari et le joueur de saz...

    • Dans le monde Ou hors du monde ? (Ombre et Lumière d’Avril)

      Tous en Scène Avril n’est pas un mois, mais une toute jeune fille. Dans la maison qu’elle a habitée, un couple débarque, pour démar­rer une nouvelle vie. Arrive une inconnue, avec un présent, qui se met à hanter les lieux et ef­fraie la jeune femme. Prémoni­tions, ondes négatives,...

    • Fantômes d’amour (Ombre et Lumière d’Avril)

      Huis clos irlandais pour une balade qui mêle passé et présent avec bonheur. Auteur de Prodige, joué l’année dernière dans ce même théâtre et découvert en France pour l’occasion. Dermot Bolger est un très grand écrivain irlandais. Son théâtre mêle onirisme et réalisme. Cette dernière...

    • Etrange Kaléïdoscope (Ombre et Lumière d’Avril)

      Ombre et lumière d’avril, de Dermot Bolger, mise en scène de Kazem Shahryari, jusqu’au 19 avril, Art Studio, Paris XIXe. Tél. : 0142457325. comment parler d’une pièce inconnue, d’un auteur discret, joué dans un lieu improbable ? Peut-être tout simplement en précisant qu’il...

    • Cosmopolitaine (Ombre et Lumière d’Avril)

      dimanche 6 avril 2003 invités Leonardo PADURA Leonardo PADURA est né à La Havane en 1955. Il est l’auteur d’une tétralogie intitulée "Les quatre saisons" publiée au Mexique, à Cuba, en Espagne, en Allemagne et en Italie, dont font partie "Electre à La Havane", "L’automne à Cuba"...

    • Critiques de presse - 2003 (Ombre et Lumière d’Avril)

      Texte de Dermot BOLGER, mise en scène de K.Shahryari : ça se joue comme une partition de musique… Nathalie Veneau et Camille de Sablet, deux chipies merveilleuses !... José Artur Pop Club France Inter Comme souvent à l’Art Studio Théâtre, une surprise comme on en voit peu. Ombre...

    • Le Provençal - 1996 (Sans la Voie Lactée)

      Paradis perdu Il est 2 heures du matin. Omid le ciuisinier s’aprête à fermer le snack dont il est l’employé quand deux hommes arrivent : David, saoul et bruyant et son copain Thomas, timide et angoissé. Dans "Le petit Parradis" (c’est le nom du snack) leurs destins dont se plier à...

    • L’Olivié - 1996 (Sans la Voie Lactée)

      Au fond de l’impasse... l’issue fatale ! Dès le début de la pièce sans la voie lactée, le climat d’oppression est par ce grillage, accessoire inattendu, interposé entre le public et l’espace de jeu ; ce grillage-là est hermétique, pas comme ces merveilleux réseaux maillés du film...

    • L’Avant-Scène Théâtre - 1996 (Sans la Voie Lactée)

      Par Hélène KUTTNER C’est en 1986 que Kazem SHAHRYARI, poète, acteur et metteur en scène d’origine iranienne, ayant fui son pays, crèe l’Art Studio Théâtre, atelier d’entraînement pour les professionnels de la scène. Depuis 1993, toujours aussi déterminé à chanter la liberté par la...

    • Critiques - 1996 (Sans la Voie Lactée)

      "Une pièce (...) d’un auteur, Kazem SHAHRYARI, qui poursuit à l’Art Studio Théâtre,(...) une carrière exemplaire, mais malheureusement extrêmement confidentielle, et c’est dommage, car il fait un travail souvent très intelligent (...). Ce fut le cas avec "Contre-expertise d’un conte"...

    • Quand l’"ignoble" Kazem SHAHRYARI nous oblige à entrer... (Sans la Voie Lactée)

      ...dans le débat comme dans un jeu de rôles C’est un lieu banalement quelconque dans lequel chacun de nous s’embourbe un jour ou l’autre : Un coin de parking d’une banlieue du bout du monde, Ou peut-être une buvette déglinguée d’une plage bétonnée. A moins que ce ne soit le sas...

    • Trio efficace pour loufoquerie amère (Sans la Voie Lactée)

      Deux heures du mat, un snack-bar de banlieue "Au petit paradis"... Un paradis, tu parles ! Quelques tabourets devant un comptoir surplombé d’un petit auvent jaunâtre, une terrasse en bois entourée de grillages, des palissades couvertes de graffiti, de tags et d’affiches, un...

    • Huis clos ouvert sur l’univers (Sans la Voie Lactée)

      La voie lactée [2], jadis, était pensée comme le séjour en gloire stellaire des morts. La contempler était une paix dans l’âme du voyageur. Le néon d’un snack-bar est désormais la seule lumière, le lieu d’absence du paradis. Ils sont trois. David, celui qui ne respecte rien et ne sait...

    • La pièce (Sans la Voie Lactée)

      La France, une banlieue, une Z.U.P., un snack, un "Petit paradis" pour celui qui a tout perdu, vocation et illusions. Résigné, docile et soumis, OMID le musicien gabre [3] est à présent cuisinier. Enchaîné à la scène de sa vie, il cherche à gagner son droit à l’existence. "La...

    • Bouge de là. Fais tomber les murs et respire libre, poésie ! (Bouge de là)

      « La terre nous est étroite » écrivait Mahmoud Darwich. Dans le sous-sol de ce commissariat parisien, on étouffe plus qu’ailleurs. Hommes, femmes et enfants comptent les minutes qui les séparent d’une expulsion vers l’Afrique. Ils attendent, essuyant les mauvais traitements, le...

    • Le songe de Kazem Shahryari (Opéra pour que le faible Résiste)

      Sous le régime de Mohammad Reza Pahlavi, très tôt, la passion du théâtre s’empara de Kazem Shahryari et, engagé dans cette voie, il endura censure et répression de l’impitoyable police du Shah, la Savak. On finit par l’emprisonner et il subit une « exécution par simulacre »,...

    • Opéra pour que le faible résiste (Opéra pour que le faible Résiste)

      Opéra pour que le faible résiste Par Laurent Grisel Quand nous entrons dans la salle les acteurs sont déjà en mouvement, ils vont en tous sens mais ne se heurtent pas. Leurs pas et leurs paroles sont scandés. Nous sommes plein d’énergie, nous occupons toute la scène, nous allons...

    • Spectateur sois le bienvenu dans la patrie de Shahryari (Opéra pour que le faible Résiste)

      Spectateur sois le bienvenu dans la patrie de Shahryari par Isabelle Renson Avec OPERA POUR QUE LE FAIBLE RESISTE, Shahryari nous offre un spectacle inhabituel. Inhabituel parce qu’il s’y met en scène lui-même non seulement comme acteur mais d’abord comme homme et comme...

    • Pour que la chair résiste (Opéra pour que le faible Résiste)

      Opéra pour que le faible résiste Par Alain Foix Pour que la chair résiste. C’est toujours à la lettre que Kazem Shahryari risque sa peau dans chacune de ses créations. A la lettre d’un poète, mais un poète qui se prononce et s’écrit « peau-être ». Un poète français né en Iran et...

    • Par Laurent Klajnbaum (Opéra pour que le faible Résiste)

      Opéra pour que le faible résiste Par Laurent Klajnbaum 13 avril 2016 Kazem Shahryari, le poète, nous raconte à chaque fois notre monde. Avec sa nouvelle mise en scène, il fouille tous les territoires sensibles, ceux du théâtre et de notre planète jusqu’à celui de son propre...

    • Opéra pour que le faible résiste (Opéra pour que le faible Résiste)

      Par Laurent Klajnbaum 13 avril 2016 Kazem Shahryari, le poète, nous raconte à chaque fois notre monde. Avec sa nouvelle mise en scène, il fouille tous les territoires sensibles, ceux du théâtre et de notre planète jusqu’à celui de son propre corps, pour trouver la matière à nous...

    • Notes pédagogiques (Le Secret de Shouane)

      Point de départ d’un travail sur la différenceDocument établi par Isabelle Renson, Professeur des écoles Objectif principal : en découvrant la multiplicité et donc la richesse du monde permettre à l’enfant d’appréhender la diversité humaine et d’accepter les autres 1) Les enfants...

    • Critique de Joslyne SAUVARD (Le Secret de Shouane)

      Un divertissement qui fait grandir. Haut en couleurs. Hassan naît chauve… et le reste jusqu’à sa majorité, faisant le malheur de son père et la disgrâce de sa mère. Ce qui n’entame pas une seconde sa bonne humeur. Son esprit d’à propos, s’il tombe parfois à côté, lui valant mille...

    • Le Monde (Aden) 2 - 1998 (Le Secret de Shouane)

      Spectacles Le secret de Shouane de Kazem Shahryari, mise en scène de l’auteur jusqu’au 31 décembre à L’Art Studio Théâtre Le parcours initiatique d’un jeune garçon qui a le malheur de naître chauve. Choc mortel pour son père, sujet de désespoir pour sa mère, la calvitie de Hassan...

    • Le Parisien - 1998 (Le Secret de Shouane)

      Il était une fois un enfant chauve "Il était une fois, dans le pays aux sept fleurs rouges, aux sept villes d’amour et aux sept ruelles sans fin, un homme qui avait tout pour être heureux, sauf un enfant." Mais la vie de cet homme s’illumine quand, enfin, un fils naît dans son...

    • Télérama - 1998 (Le Secret de Shouane)

      Transposée en comdie bouffonne, presque comédie dell’arte, cette adaptation d’un conte oriental respecte les règles du genre ; mais c’est pour mieux les transgresser. Les aventures d’un garçon sans cheveux, son parcours initiatique parsemé de chants et de danses, sont prétexte à...

    • PARIS MÔMES - 1998 (Le Secret de Shouane)

      Viens dans mon quartier ! En haut de Belleville, au pied d’une forêt d’immeubles qui ont grandit trop vite, se niche un petit théâtre, fragile havre de paix et de magie pour les enfants du quartier qui ne se font pas d’ailleurs jamais prier pour venir frapper dans leurs mains au...

    • Le Monde (Aden) - 1998 (Le Secret de Shouane)

      Le Secret de Shouane de Kazem Shahryari, mise en scène de l’auteur Toute l’année à l’Art Studio Théâtre Le parcours initiatique d’un jeune garçon qui, pour obtenir le saz (instrument de musique kurde) de son père, doit d’abord trouver du travail. Sur sa route, Hassan croise le...

    • Rroms de théâtre (Automne Précoce)

      [...] Kazem Shahryari connait bien les deux [migration et immigration]. Homme de théâtre d’origine iranienne, il a fondé l’Art Studio Théâtre dans le 19è arrondissement de Paris. Il s’est intéressé à l’Irlande pour Départ et Arrivée, une pièce écrite à quatre mains avec le dramaturge...

    • Studio Théâtre par Laure Adler (Automne Précoce)

      invités : Sadreddin ZAHED Sadreddin ZAHED est persan. Pendant ses études universitaires aux Beaux Arts, il rejoint la troupe des comédiens de l’Atelier de Théâtre de Téhéran. Il y interprète plusieurs grands rôles, notamment celui du Prométhée d’Eschyle. En 1971, il rencontre Peter...

    • Avis des spectateurs (Automne Précoce)

      Après deux semaines de représentations à La Courneuve et un mois au Lucernaire, vous avez vu l’Automne Précoce j’espère, laissez vos avis et replongez-vous sur la pièce... Rassurez-vous, elle va reprendre à l’Art Studio Théâtre et ailleurs (suivez la programmation ou les...

    • Un destin inachevé (Automne Précoce)

      L’Automne Précoce Deux femmes, une histoire, un destin. Ces deux personnages ne se connaissent pas mais un lien va les unir. L’automne précoce ou l’histoire d’une femme à qui l’on impose un destin qui n’est pas le sien. Présent. Lola enceinte débarque dans un appartement d’une tour...

    • L’Automne Précoce de Kazem Shahryari (Automne Précoce)

      Après « Couleurs de Femmes l’Été » Kazem Shahryari présente au Lucernaire, un second volet évoquant la place des femmes dans nos sociétés européennes, qui a pour titre : « L’Automne précoce ». Pour les besoins de la cause, les scènes présentées ou différents tableaux seront rebaptisés :...

    • Libre et engagé (Automne Précoce)

      Kazem Shahryari Poète d’origine iranienne, réfugié en France depuis presque trente ans, Kazem Shahryari a fondé en 1986 l’Art Studio Théâtre, un lieu désormais installé dans le 19e arrondissement ouvert aux compagnies. Animateur d’ateliers de formation, directeur de...

    • Un automne et deux approches de la simplicité au théâtre (Automne Précoce)

      La pièce, L’automne précoce, créée en novembre 2009 au Centre culturel Jean-Houdremont de La Courneuve, est riche de plusieurs thèmes. Le thème central est celui du mariage forcé, celui de Leïla, qui se termine tragiquement, par sa mort comme par celle de son mari désigné, lui-même...

    • L’avis des spectateurs (Aller Retour)

      "L’intimité de la salle me plaît. Le texte m’a fait penser à Tennessee WILLIAMS." "Belle mise en scène. Du noir plein de couleurs, celles de la vie. Beau spectacle. Bravo aux comédiens." "Aller/Retour est un excellent spectacle qui fonctionne à la perfection. Pur moment de...

    • Notre amour est sur la route - 1995 (Aller Retour)

      Le ciel bas et lourd pèse sur nos coeurs. Chacun dans son coeur a cette humanité... chacun est humanité... tout le monde sait et personne ne veut voir... Alors comment offrir à ce sentiment une fenêtre de liberté ? Comment piquer de mille aiguilles cette douce tranquillité qui...

    • MIGRATIONS - 1995 (Aller Retour)

      Écrit et mis en scène par Kazem SHAHRYARI à L’Art Studio Théâtre - PARIS jusqu’au 2 décembre 1995 Nous sommes dans le nord de la France en milieu ouvrier. Deux êtres se retrouvent. L’un, le frère, n’a jamais quitté la maison familiale ; il y demeure, sécurisé par le carcan des...

    • Une poignée de bonheur (Une Poignée de Sable)

      L’Art Studio Théâtre accueille le spectateur comme un ami offrirait un verre à celui qui franchit pour la première fois le pas de sa porte. Nichée au fond d’une cour d’immeubles du XIXème arrondissement, à deux pas de la Porte de Lilas, cette petite salle a une âme, celle de son...

    • Message d’Isa Mercure (Départ et Arrivée)

      Bonjour à tous, Juste quelques mots désintéressés pour vous encourager vivement à aller voir un spectacle qui m’a particulièrement touchée « départ et arrivée ». C’est émouvant, intelligent, réalisé avec peu de moyens mais beaucoup de talent. Il ne faudrait pas que ce spectacle soit...

    • La lettre de Joël HOUZET (Départ et Arrivée)

      Et si on faisait le point sur la vie culturelle dans le 19ème et sur l’activité de l’élu ? L’ami Kazem Shahryari, Delmot Bolger et l’Art Studio théâtre, 120 bis rue Haxo, présentent Départ et arrivée jusqu’au 8 décembre. Une pièce remarquable, chaleureuse, humaine, tendre et...

    • Critique par Michèle Taieb (Départ et Arrivée)

      L’auteur iranien, metteur en scène, poète, mais également directeur de collection et directeur d’ l’Art Studio Théâtre, Kazem Shahryari continue avec bonheur sa collaboration artistique avec l’écrivain irlandais Delmot Borger. Après plusieurs pièces de Delmot Borger mis en scène par...

    • Critique d’Alexandre Laurent (Départ et Arrivée)

      La grande réussite de cette pièce, c’est que sans oublier qu’on a affaire à une jeune fille irlandaise et à une jeune fille kurde, on va au-delà. On peut se retrouver historiquement là, maintenant, ou après. A travers la poétique de la pièce ou plus simplement à travers le parcours...

    • Critique de Myrto Reiss (Départ et Arrivée)

      Dermot Bolger, auteur irlandais, et Kazem Shahryari, d’origine iranienne, ont écrit en tandem cette pièce, qui déborde de cette sensibilité propre aux exilés. Départ et Arrivée nous fait voyager dans l’Histoire, dans le passé, dans les rêves et les désirs de ses personnages,...

    • Critique de Jean-Luc Jeener (Départ et Arrivée)

      Deux femmes qui ont fait le choix de l’amour croisent leur destin. La nouvelle mise en scène toujours aussi attachante de Kazem Shahryari. Avec une belle distribution. Du théâtre rare. Jean-Luc Jeener Figaroscope (17 novembre...

    • Critique de Paula Jacques (Départ et Arrivée)

      Je voudrais attirer votre attention sur un spectacle de théâtre. Ce sont des gens qu’on aime bien. Il s’agit d’un homme qui m’a l’air un peu « cinglé » quand même, ce qui est aussi une qualité : il s’appelle Kazem Shahryari. C’est un Iranien qui a immigré en France il y a quelques...

    • Critique de Jean-Marc Stricker (Départ et Arrivée)

      A l’Art Studio Théâtre, Kazem Shahryari a mis en scène lui-même la pièce dont il est le co-auteur avec Dermot Bolger, histoire là encore d’être exigeant pour des textes fort intéressants. « Départ et Arrivée », c’est le titre : deux jeunes femmes enceintes, en fuite, et en deuil de...

    • N’être rien pour Naître au monde (Départ et Arrivée)

      Kazem Shahryari met en scène deux jeunes femmes qui deviennent pleinement adultes et elles­-mêmes en gagnant leur liberté. Avec Départ et Arrivée, pièce écrite à quatre mains avec le drama­turge irlandais Dermot Bolger, Kazem Shahryari nous offre une nouvelle fois, en son Art studio...

    • Départ et Arrivée de Kazem Shahryari & Dermot Bolger (Départ et Arrivée)

      De l’Iran à l’Irlande, pays dont sont respectivement issus nos co-auteurs, de l’ Irlande à la Turquie d’où viennent les personnages... de 1963 à 2003, un mystérieux fil d’ Ariane va servir de trame à ces deux similaires destins. Symboliquement, deux comédiens figureront le père ou...

    • À l’Art Studio Théâtre avec 45 compagnies et 120 artistes (Printemps de la Création 2014)

      Depuis son centre, autant que de sa périphérie, circule le mouvement permanent d’une dynamique qui relie. Tout au long du processus créatif mutuel et réciproque, l’Art Studio protège chacun et chacun protège l’autre. Avec cette œuvre individuelle et collective qui rassemble une...

    • La Terrasse - 1997 (Parle-moi du Soleil et des Oliviers)

      Les immigrés - France 1997 Un jeune immigré voit, impuissant, sa vie basculer et sombrer Dans l’espace de l’Art Studio Théâtre, les comédiens sont si proches des spectateurs que la distance entre vie et et la scène tend à s’effacer. Cette impression est rendorcée oar ke réalisme du...

    • L’Humanité - 1996 (Parle-moi du Soleil et des Oliviers)

      IRANIEN EXILÉ en France depuis 1982, Kazem Shahryari a écrit et mis en scène "Parle-moi du soleil et des oliviers". La pièce passe plutôt inaperçue dans le foisonnement du off. Si le spectacle est loin d’être parfait, c’est cependant injuste. D’abord parce que le thème - un drame...

    • Hommes et Migrations - 1997 (Parle-moi du Soleil et des Oliviers)

      Une femme seule dans un appartement, Marianne. Elle chante la berceuse de l’enfant qui dort. Chant de l’union ou de la solitude, de l’amour ou de la mort. Long monologue, un souffle, un cri qui nomme l’absence, au point de rencontre de la folie. Le tragique est là, au coeur de...

    • L’Avant-Scène Théâtre - 2001 (Au revoir et bonjour Mr Brecht)

      texte et mise en scène de K. Shahryari Coproduction Théâtre Jean Vilar de Vitry sur Seine - AST : J’appréhendais de voir le spectacle de Kazem SHAHRYARI, Au revoir et bonjour Monsieur BRECHT (1), car je savais qu’il y mettrait en scène la vie dans un camp de concentration en...

    • Coup de coeur au théâtre - 2001 (Au revoir et bonjour Mr Brecht)

      Les filtres du poète Sans aucun doute l’opération poétique de filtrage donne à voir et à entendre une oeuvre fossilisée par les brechtiens dogmatiques trop fidèles à la lettre et si peu à l’esprit de Brecht. C’est un retour au sens de Brecht que prône le metteur en scène. C’est un pari...

    • Eva Lacoste - 2001 (Au revoir et bonjour Mr Brecht)

      Kazem Shahryari explore le destin d’hommes et de femmes impliqués dans une histoire conçue pour broyer. Poète et homme de théâtre, il s’inspire de Grand-peur et misère du Ille Reich, et investit l’ oeuvre de Brecht avec sa vision particulière. Son premier contact avec les planches,...

    • Broyé par l’histoire (Mon Général)

      Mon Général[1] de Marcel Zang est une œuvre dérangeante qui dépeint la relation complexe, névrotique, ambigüe, désabusée, cynique entre la France et ses colonies, mise en scène par Kazem Shahryari, exilé iranien en France. Paris, années 70 : Afrique, Africains, guerre d’Algérie,...

    • L’imaginaire colonial des scènes françaises  (Mon Général)

      Marcel Zang, quel est votre parcours ? Marcel Zang : Je suis né au Cameroun, et mes parents m’ont emmené en France à 9 ans. C’est là que j’ai effectué ma scolarité, à Rouen. Après la mort de mon père, je suis venu à Paris, me suis inscrit à la fac à Nanterre, et j’ai commencé à écrire...

    • Mon Général (Mon Général)

      AUGUSTIN (hochant la tête et marmonnant) Oui… oui… Et mon père était là ce jour-là, en tenue… dans sa tenue militaire de la Première Guerre mondiale, et il l’a vu… il a vu le Général de Gaulle… Mon père Atangana… Fils de Fouda Atangana… Et moi-même… Fils aîné de mon père et petit-fils...

    • Magistral mon Général (Mon Général)

      C’est un superbe texte de Marcel Zang que met en scène Kazem Shahryari en ce moment à l’Art Studio théâtre. Superbe à bien des égards, parce qu’outre la vivacité de l’interprétation, la qualité de la mise en scène, il y a le texte de Marcel Zang, passionnant voire dérangeant. Mon...

    • Mon Général par Simone Alexandre (Mon Général)

      Mon Général de Marcel Zang " Mon général " terme qui entraîne, (sous-entend) plus que la disponibilité, pour tout dire, l’adhésion. On accède là à une ferveur quasi bonapartiste. A de certains moments, les peuples sont dans l’attente d’un Sauveur et quand ils croient le...

    • Mon Général de Marcel Zang (Mon Général)

      Tout se passe comme vous si vous introduisiez dans le cerveau d’un vieil africain à Paris, et que vous découvriez dans les flaques de ses rêves la figure du Général de Gaulle et celle de Marlène Dietrich. Cela peut nous paraitre complètement fou parce que nous avons oublié que nos...

    • Mon Général, go home ! (Mon Général)

      Pour ce qui serait de l’ingratitude de la France vis-à-vis de l’apport des étrangers… Il est clair que depuis six siècles, les rapports entre la France et l’Afrique, disons entre l’Europe et l’Afrique, ne se sont jamais exercés, ou si peu, sur le mode du partenariat, mais plutôt sur...

    • Je t’aime, moi non-plus (Mon Général)

      Marcel Zang est soulagé. Sa pièce Mon général va être « enfin » jouée. Il l’a écrite il y a pourtant à peine un an mais, explique-t-il impa- tient, « un texte dramatique qui n’est pas mis en scène est comme un archet sans violon. Terriblement frustrant ». Du 22 novembre au 21 décembre,...

    • Magazine de la chanson vivante (Mon Général)

      samedi 17 novembre 2012 Par Nicolas Choquet avec l’équipe habituelle CARTE BLANCHE A MICHEL SEULS accompagné d’amis musiciens dont TIM LASER et KEI YOSCHIBA. Le metteur en scène et deux comédiens de la pièce "Mon Général" de Marcel Zang, mise en scène de Kazem Shahryari qui se...

    • Une fratrie d’enfer (Terre Secrète)

      A peine entré dans la petite salle de l’Art Studio Théâtre, le public se retrouve happé par un tourbillon. Celui mené tambour battant par un couple plutôt atypique : Josey l’idiot et Mick le raté. Un intense huis clos entre deux frères, dans la solitude d’une ferme baignée de pluie...

    • Critique 8 juin 2006 (Terre Secrète)

      Terre secrète, de Kazem Shahryari, d’après Les fistons de Sébastien Barry Le titre originel de la pièce « Boss Grady’s boys » voulait que ses protagonistes soient les fils d’un homme à l’autorité incontestée, ce « boss », chef, voire petit chef , dont le patronyme évoque tellement...

    • Lettre de Philippe Clandel (La Passion Léo)

      Cher Monsieur Shahryari, Le spectacle que vous nous avez montré hier : « La passion Léo » , nous a emmenés, ma femme et moi, au cœur de l’œuvre et de la vie passionnée de Léo Ferré, et de son double, Léo, l’homme, à travers un voyage dans notre XXeme, et ce XXIeme qui commence, dont...

    • Critique de Priscilla (La Passion Léo)

      C’est mon professeur de français qui nous a fait découvrir les chansons de Léo Ferré. Elle a apporté aussi les CD de poèmes. C’est vrai qu’on retient mieux Rimbaud, comme ça, chanté, et qu’on le comprend mieux. Je connaissais le dormeur du val à la base je n’ étais pas vraiment fan....

    • Critique d’Aude Ancellier (La Passion Léo)

      Dès que la boîte noire de l’Art Studio Théâtre s’ouvre, on est saisi par la musique, et tout surpris d’entrer par effraction dans l’intimité de Jade, écrivain, en train de chercher à travers ses souvenirs et ses notes. Pieds nus, Jade (Lydie Marsan) piétine les tapis, carnet et stylo...

    • Kazem Sharyari (La Passion Léo)

      Kazem Shahryari, écrivain et directeur de l’ARt Studio Théâtre à Paris Une revue doit offrir un regard permanent sur le mouvement de la société. Et une revue consacrée à l’art et à la culture doit maintenir un lien constant avec les personnes qui agitent le monde de l’art. Cette revue...

    • Tempête sur les Planches (La Passion Léo)

      Entretiens dans l’émission de Thomas Hahn sur Radio Libertaire (89.4 FM) Tempête sur les planches (du 9 octobre 2011) Interview de Jocelyne Sauvard, Kazem Shahryari, Ethel Brizard et Paul Soka. Un montage de l’émission est à télécharger ici. Le passage intégral sur la Passion...

    • Ferré pour l’éternité (La Passion Léo)

      La romancière et auteur dramatique Jocelyne Sauvard a Léo Ferré dans le cœur et dans l’âme. Sur le chanteur anarchiste, elle a écrit coup sur coup un roman, Léo Ferré, Un artiste vit toujours demain, et une pièce, La Passion Léo. Le roman, très beau, et la pièce, très belle aussi, ont...

    • émission "Empreintes", hommage à Léo Ferré (La Passion Léo)

      pour écouter l’extrait de l’émission du 30 avril 2011 (ou pour le télécharger en MP3) "Empreintes" sur ID FM (98.0) Hommage à Léo Ferré présenté par Alain Blondel.Invités de l’émission : Jocelyne Sauvard (auteur de la...

    • Tunisie, Egypte… Iran : écho des résistances artistiques au Moyen Orient. (Concert-Poèmes)

      écouter le fichier audio (1h18minutes) Depuis l’entretien qu’il avait accordé à notre revue en 2003 [5], nous avons retrouvé Kazem d’étapes en étapes, lors des soirées « Exils » à la Chapelle des Récollets, ou aux rendez-vous nomades des « Fils de...

    • Magique... (Concert-Poèmes)

      Le moulin Fayvon, lieu culturel magique situé au pied de la Résidence du Parc, accueillait le poète d’origine iranienne pour cette 11e édition du Printemps des Poètes. Les papilles délectées par un bon repas préparé par l’association Synergie Plus (qui anime entre autre des ateliers de...

    • Avis des Spectateurs (Concert-Poèmes)

      Vous pouvez laisser votre avis sur les Concert-Poèmes... Note : Les messages postés ici passent par un modérateur avant d’apparaître sur le site, patientez quelques temps... Les messages publicitaires qui n’ont rien à voir avec le sujet seront refusés. Merci de votre...

    • Concert poème le 13 mars au Moulin Fayvon (Concert-Poèmes)

      Le 13 mars 2009 a eu lieu dans l’atelier de Monte Laster, au moulin Fayvon, un concert-poème de l’auteur d’origine iranienne Kazem Shahryari. Accompagné de deux musiciens Mustafa Amidi Fard et Yassin Barzan, il déclamait ses poèmes en langue française. De par leurs origines, les...

    • Marianne - 2000 (Lethal Romance)
    • Actualité Juive hebdo - 2000 (Lethal Romance)

      La mort au pays de Mickey (…) Texte rapide, au rythme saccadé, musical, cinglant autant que poétique. (…) Le metteur en scène, Kazem Shahryari, se bat à travers ses actions théâtrales, pour combattre la xénophobie, le racisme, l’ignorance. Il a voulu, à partir de ce texte fort,...

    • Le Bloc-Notes 2 - 2000 (Lethal Romance)

      23 Novembre 2000 N°1899 Euripide dans ses tragédies, théâtre d’idées et de souffrances, dénonce un monde dans lequel ni les dieux ni les humains ne sont assurés de rien. Jocelyne Sauvard dans "lethal romance" (publié chez l’Harmattan, col1ection Théâtre des cinq continents) dénonce...

    • Le Bloc-Notes - 2000 (Lethal Romance)

      23 Novembre 2000 N°1899 THEATRE Lethal Romance ou Mortelle rap-sodie, mise en scène de Kazem Shahryari. On compte et on recompte en Floride... Autres chiffres d’une sinistre exactitude : 147 exécutions au Texas depuis que Bush en est gouverneur. Enquêtes bâclées, avocats...

    • Hebdo93 (Lethal Romance)

      Rubrique : « Je sors de ma coquille » et « J’y vais » par J. V Quand le théâtre s’engage : Cette semaine, heureusement surpris par des créations qui bousculent un peu notre réflexion ! Enfin du théâtre tel que nous en avons besoin pour casser notre petit ronron culturel habituel....

  • Poètes dévoilés dans La Cour Neuve - 2008

    « L’avenir de ma vie est une liberté de rêve » [7] La soirée commence aux sons de saz et de def qui nous plongent déjà dans l’imaginaire, ensuite es mots, les vers, les poèmes arrivent pour les compléter. Ces poèmes qui ont gardé le silence durant deux années de travail se libèrent enfin à travers les lèvres de leurs jeunes auteurs accompagnés de quelques acteurs de théâtre. Cette soirée eu lieu le mardi 27 mai, au Centre Culturel Jean-Houdremont, à l’occasion de la sortie d’un livre, La Cour Neuve. La Cour Neuve est l’aboutissement d’un projet d’échange entre le poète d’origine iranienne...